‘Glimpses of a Global Life,’ is an analysis of the challenges that the Caribbean, the Commonwealth and the rest of the world faced and are still facing.

The book is structured as follows: The first part (Part 1) presents the reasons and the consequences for the abolition of slavery in Guyana, namely a massive influx of labor from India. The second part (Part 2), starts with a presentation of the career of the author from the moment he left his home country (Guyana) to his return in 1953. He became involved in the political life of Guyana and the Caribbean via projects like CARIFTA (Caribbean Free Trade Area) and the CARICOM (Caribbean Community and Common Market). He then became Foreign Minister. The third part (Part 3) is articulated around the idea of building a Caribbean unity. The fourth part (Part 4) is about the Commonwealth. At this stage of the book, the author is acting as General Secretary of the Commonwealth. Part 5 of the book addresses a global problem namely the difference between the north and the south or between rich and poor countries. The author emphasizes on the role played by the Brandt Commission to reduce this discrepancy. The following part (Part 7) is about the sustainable development of the planet. Last but not least, part 8, sheds light on the author’s career.

‘Glimpses of a Global Life,’ is a very interesting book presenting some of the key issues of our society such as the sustainable development of the planet. We can come to two conclusions: First, our society tends to resist changes even if they can be quite beneficial. It is therefore important to identify the barriers that are stopping those changes to happen. Karen Blakeley (2007) referred to the barriers against changes as, ‘blind spots’. Visser (2015) in: Sustainable Frontiers. Unlocking change through Business, Leadership and Innovation, argues, that change and sustainability can be achieved through: “Transformational leadership; enterprise reform; technology innovation; corporate transparency; stakeholders engagement; social responsibility; integrated value and future fitness.” Visser also argues that, ‘If we are to reach sustainable frontiers, (therefore), it must begin with changing our collective minds—and only then will we change our collective behaviour’ (Visser, 2015: 1- 4). This is the challenge for our society.

References

Blakeley, K. (2007) Leadership blind spots and what to do about them, Chichester: Wiley

Visser, W. (2015) Sustainable Frontiers. Unlocking Change through Business, Leadership and Innovation, Sheffield: Greenleaf Publishing

 

‘Glimpses of a Global Life,’ est composé de 30 chapitres structurés autour de 8 parties. La partie 6 : ‘Les années Thatcher’ étant de loin la plus longue. L’ouvrage en lui-même est une analyse des défis et problèmes dont ont eu à faire face (au 20e siècle) et dont font toujours face (au 21e siècle) la Caraïbe, le Commonwealth et le monde. En plus de cet aspect, l’ouvrage traite de l’ambivalence des relations existantes entre les iles de la Caraïbe qui oscillent entre volonté de souveraineté nationale et volonté de coopération (via le CARIFTA ou CARICOM) dans l’optique de bénéfices mutuels. Quant à l’auteur, Shridath Ramphal, son expérience internationale joua un rôle majeur dans la mise en place du Commonwealth.

L’ouvrage se résume comme suit :

La première partie (Partie 1) présente les raisons de l’abolition de l’esclavage au Guyana et les conséquences de l’abolition à savoir une arrivée massive de main d’œuvre en provenance d’Inde. Ce qui est surtout mis en exergue dans cette partie est l’appartenance à une histoire commune des premiers habitants du Guyana et des nouveaux venus en dépit de la volonté des leaders politiques de diviser pour mieux régner.

Dans la deuxième partie (Partie 2), l’auteur commence par parler de son parcours essentiellement académique qui l’a amené à quitter son pays d’origine (le Guyana) pour Londres ou il effectue ses études avant de retourner dans son pays natal en 1953. Il enchaine par son implication dans la vie politique du Guyana et de la Caraïbe par la suite, qui l’on amené à travailler notamment sur le projet du CARIFTA (Caribbean Free Trade Area) et du CARICOM (Caribbean Community and Common Market). Ce dernier termine par expliquer la dimension politique internationale qu’il a atteint de part entre autre ses fonctions de Ministre des Affaires Etrangères.

La troisième partie (Partie 3) est articulée autour de l’idée de construction d’une unité Caribéenne. Cette construction n’a pas été facile du fait des différences entre les iles. Cependant, il semble que suffisamment de similitudes existent entre les différentes entités pour mettre une certaine consolidation autour de la Fédération de la Caraïbe ou encore du CARIFTA ou CARICOM.

Si les parties précédentes de l’ouvrage se sont focalisées sur des groupes comme le CARIFTA ou le CARICOM, la quatrième partie (Partie 4) passe à la dimension supérieure en se focalisant sur un groupe de dimension plus international à savoir le Commonwealth. Cette évolution au niveau des organismes présentés dans l’ouvrage est fonction de l’évolution de la carrière de l’auteur qui à ce stade de l’ouvrage est Secrétaire Général du Commonwealth.

La partie 5 de l’ouvrage s’attaque à un problème planétaire à savoir le déséquilibre qui existe entre le nord et le sud autrement dit entre pays riches et pays pauvres. Si le problème n’est toujours pas éradiqué, l’auteur cependant souligne le rôle qu’a joué la Commission Brandt dans la mise en place de plans, d’organismes, de sommets, de rapports, etc. visant à réduire ce déséquilibre.

La partie 6, est sans l’ombre d’un doute la partie la plus longue de l’ouvrage. Cette partie retrace l’évolution du Commonwealth sous l’ère Thatcher. Un accent est mis sur les problèmes rencontrés par les pays d’Afrique.

La partie suivante (partie 7) concerne un sujet qui est d’actualité aujourd’hui, à savoir la question du développement durable de la planète et les initiatives entre autres prises par l’auteur.

En dernier et non des moindres, la partie 8, tout comme la partie 2 met en lumière le parcours de l’auteur, les personnalités qu’il a rencontré et sa contribution à la société contemporaine.

‘Glimpses of a Global Life,’ est un ouvrage fort intéressant qui présente avec minutie certains des moments forts de notre société contemporaine et surtout nous rappelle l’importance de certains personnages dans la construction des ensembles que nous connaissons aujourd’hui. L’auteur est tellement central dans l’ouvrage que l’on pourrait penser que l’ouvrage est avant tout une ode à sa personne.

Ceci étant dit, certains des problèmes mis en exergue dans l’ouvrage sont toujours persistent et plus que jamais à l’ordre du jour, comme le développement durable de la planète. On en vient à deux conclusions : la première étant que notre société a tendance à résister aux changements qui de toute évidence lui seront bénéfiques. Il est donc important que nous puissions identifier les éléments qui font obstacle à la capacité de changer. Karen Blakeley (2007) fait référence à ces barrières contre le changement comme étant des ‘Zones d’ombre’ (blind spot). Visser (2015) suggère que les changements dans notre société sont possibles et qu’ils viendront à la suite :

  • De changements au niveau de l’édilité des nations qui devront avoir pour objectif premier le bien être des leurs ;
  • De réformes de la vocation première des entreprises et de leur rôle social;
  • De l’utilisation des nouvelles technologies à bon escient pour améliorer les conditions de vie et surtout celles des plus démunis.
  • La question maintenant est de savoir si nous sommes prêts pour tous ces changements?

Références

Blakeley, K. (2007) Leadership blind spots and what to do about them, Chichester: Wiley

Visser, W. (2015) Sustainable Frontiers. Unlocking Change through Business, Leadership and Innovation, Sheffield: Greenleaf Publishing

 

GLIMPSES OF A GLOBAL LIFE
Rampal, S. (2014)
Glimpses of a global life, Hertford: Hansib

Reviewer:
Dr Hugues Seraphin
Lecturer in Event & Tourism Management,
The University of Winchester, United Kingdom.

Leave a Reply

Your email address will not be published.